trek himalaya trek

Fin de la première partie...la suite en 2016.

Fin de la première partie...la suite en 2016.

Bonjour à toutes et à tous.
Nous sommes de retour à Katmandou...
Comment cela de retour, et le Kangchenjunga ?
Oui, c'est exact, nous n'avons pas complètement terminé notre traversée et je vais vous expliquer pourquoi.

Dans un premier temps, je vous invite à relire le contenu de ce petit site-blog.
En effet, nous avions deux objectifs :
  • rendre compte des zones touchées par les 2 séismes, pour vous inviter à revenir trekker au Népal.
  • parcourir le Népal d'Ouest en Est par un itinéraire innovant.
traversee.nepal.sur.les.traces.du.yeti.9
Destructions sur le parcours du Gosain Kunda (village de Kutumsang).
line.gif
Premier point :

Nous avons bien parcouru la majeure partie des zones touristiques et nous avons pu vous rendre compte dans nos différents articles de la volonté des Népalais de reconstruire les infrastructures .

Bien entendu, il reste, dans certaines régions, beaucoup de choses à faire :

  • le sud du Manaslu, n'est pas encore complètement opérationnel.
  • le trek de Gosain Kunda manque cruellement de guest-houses.
  • le Langtang n'est quant à lui pas réellement ouvert...

Pour le reste, vous pouvez revenir dès le printemps prochain. L'ensemble des Népalais est beaucoup plus sensible à votre présence dans le pays, sur place, qu'à l'aide qui arrive au compte-gouttes.

Nous sommes bien d'accord, je ne fais pas une revue générale de tous les problèmes existants encore au Népal, mais je rends juste compte du fait qu'il est tout à fait possible de venir y trekker à l'heure actuelle.

L'ensemble des images qui se sont déversées sur nos différents écrans au lendemain des deux séismes n'allait pas dans ce sens. Je suis donc très heureux de pouvoir apporter un point de vue plus objectif, mais certainement moins vendeur pour les médias...


traversee.nepal.sur.les.traces.du.yeti.4
Camp avancé du Baruntse, 6100m. Notre tente, la verte. Les autres, une expédition française.
line.gif
Second point :

J'avais stipulé que cette traversée n"avait de sens que si l'itinéraire était à la hauteur de ce que peut proposer l'Himalaya népalais. Je pense que nous avons rempli notre contrat.

  • 24 cols à plus de 5000m
  • 3 cols au-dessus de 6000m
  • un nouveau tracé dans le Far-West
  • un passage très nord pour rejoindre Phu par le col du Saribung
  • les 3 cols d'altitude, sans assistance, pour passer du Khumbu au Makalu ( Amphu Labsa, West col, East col )

Bien entendu, il manque la jonction avec le Kangchenjunga. Mais là, impossible d'innover, le tracé existe, il est très bon. Il nous manque donc 10 jours de trek depuis le village de Hongon pour finir cette traversée... Et rejoindre le camp de base du Kangchenjunga.


traversee.nepal.sur.les.traces.du.yeti.6
Panorama du Makalu (8481m).
line.gif


Mais alors, pourquoi ne pas avoir terminé cette traversée ?

Vous vous doutez bien qu'il y a dû y avoir un petit souci...

Pour vous dire toute la vérité, 3 soucis.

  • Après le camp de base du Makalu, le temps a changé et la neige est tombée à des altitudes assez basses. 20 à 30 cm en face Sud et plus de 50cm dans les vallons Nord. Le brouillard a rapidement fait son apparition, et ce dès le matin, tous les jours. Dans ces conditions, la jonction entre le Makalu et le village de Hongon est devenue une réelle épreuve. Plus aucun sentier visible, il a fallu trouver des cols et patauger dans la neige durant des heures pour nous sortir de cette souricière...
  • Anne, depuis notre descente du East col, a commencé à développer des œdèmes faciaux journaliers qui ne se résorbaient pas dans la journée. Elle ressemblait à un boxeur après un match, mais celui qui avait perdu ;-)...
  • De mon côté, j'ai tenu une semaine avec 4 orteils gelés. Mais le fait de continuer dans une humidité constante (neige) n'a pas permis d'entrevoir une quelconque cicatrisation. Bien au contraire, les phlyctènes sévères se sont dégradées et un début d'infection s'est déclaré. Mes orteils, dixit le rapport médical, oscillaient entre le grade 2 et 3 de gelure, sur une échelle de 4...
traversee.nepal.sur.les.traces.du.yeti.8

Désolé pour les âmes sensibles...


Il n'y avait donc plus qu'une solution envisageable...

Même si elle a été difficile à prendre : rentrer à Katmandou et venir finir cette traversée en 2016. C'était la seule solution et elle s'est imposée naturellement.


line.gif

Dans ces conditions, nous ne regrettons rien et sommes très heureux du parcours réalisé. Mais ce qui nous fait vraiment très, mais alors très plaisir, c'est le soutien que nous avons eu de votre part. Le fait de partager régulièrement notre expérience nous a permis de donner une autre dimension à cette Aventure.


traversee.nepal.sur.les.traces.du.yeti.10
Notre mascotte a bien tenu le coup ;-)

laurent.neg.1

Vous aimerez peut-être ....







 

8 comms   page 1/1
 
Hugues22 décembre 2015
Merci Laurent pour ton article sur la géolocalisation sur iPhone.
J'utilise habituellement Altimeter Eu (Ah! les Orchidées sauvages! dures à trouver et encore plus à retrouver).
Du coup, j'ai installé GPS Outline à l'instant et vais le mettre à fonctionner.
J'espère que tu te remets au mieux, merci pour toutes ces infos qui nous changent en effet de la presse habituelle (je parle cette fois des infos liées au séisme).
Marianne30 novembre 2015
Encore un très grand bravo et félicitations à tous les deux pour votre magnifique périple.
J'espère que les problèmes de santé se sont résorbés et que maintenant vous êtes en pleine forme pour attaquer l'hiver en France.
Merci de nous avoir fait rêver et de nous avoir transmis vos émotions.
J'ai eu beaucoup de plaisir à vous lire et à vous suivre tout au long de cette traversée.
Au plaisir et bonne suite à tous les deux !!!!!!
Carine21 novembre 2015
Salut Laurent,
Avec un peu de retard car je vous suis seulement ponctuellement.
Bravo, et j'espère que les bobos sont en voie de guérison, voire déjà guéris, et enfin que le retour n'est pas trop "difficile"!
A chaque fois que je vois ces images du Nepal, ça me rappelle de super bons souvenirs du trek que nous avons fait ensemble avec Lucien.
Je ne suis pas perdue à tout jamais sur les parcours de trek, un jour je reviendrai, j'en ai très envie.
Carine
Damien12 novembre 2015
Bonjour Laurent, bonjour Anne

Nous regrettons que vous n'ayez pu terminer cette année, mais nous vous suivrons l’année prochaine.

Nous avons pu observer vos traces après le C1 du Baruntse (depuis le West col) en direction de l'East col et à priori pas du Sherpani col et a priori la montée du West col s'est bien passée.
Pour nous stop à 7000 pour cause de corniche trop dangereuse.
Nous ne vous saluerons pas à KTM car retour demain, mais nous sommes heureux d'avoir croise votre chemin.

Bon retour

Damien et Christian les Maconnais du Baruntse.
Marie11 novembre 2015
Oui MERCI pour tout.... Pour cette magnifique traversée avec tout ce que cela a nécessité en amont comme organisation et préparation!
Pour les photos, pour ce reportage qui remet bien les pendules à l'heure et.....pour les retombées de cette aventure ...!!!
.....Parce que cette aventure que vous nous avez fait partager m'a fait tellement rêver que j'ai décidé de mettre le Népal à mon programme l'année prochaine (une première pour moi! Reste à définir par quoi commencer!).... pourquoi pas au printemps?
En attendant je pense bien à vous qui vous refaites une santé.....et j'espère que le retour à la civilisation n'est pas trop rude!
Soyez heureux en tout cas de ce que vous avez réalisé.
Encore BRAVO!

A bientôt de vos nouvelles.
Martine11 novembre 2015
Ce premier retour est une belle mise en bouche… J'attends donc avec impatience la suite. Oui, j'ai vraiment hâte d'entendre et/ou lire le récit de votre périple hors du commun… et son lot de mésaventures ;-) … et aussi, de découvrir vos photos, de connaître vos ressentis...
103 jours de trek, des milliers de kilomètres parcourus sur un itinéraire compliqué et technique, je pense que le défi est largement relevé.
On ne peut qu'avoir du respect et de l'admiration pour ce que vous avez accompli. Encore BRAVO !
Et surtout, MERCI d'avoir partagé cette superbe Aventure avec tous vos «suiveurs internet»…
Grâce à vous, j'ai vécu votre voyage par procuration (je n'ai pas souffert dans les montées et j'ai évité les sangsues ;-) ), et j'ai passé de bons moments !
J'ai rêvé du jour où moi aussi je partirai pour l'Aventure :-) C'est bon ça…
Reposez-vous bien, soignez-vous bien… et à tout bientôt !
Bisous
Laurence11 novembre 2015
Magnifique reportage, beau contre point sur les images du tremblement de terre que nous avons vues via les media, belle solidarité pour ce peuple népalais...

Bravo pour les exploits, mais la santé passe avant tout...
Ne gardez que le meilleur, acceptez cette fin à laquelle vous ne vous attendiez pas, cela fait aussi partie du voyage...
Soigniez-vous bien, c'est tout ce qui compte.

Encore 1000 merci pour ce partage de votre expérience.

Laurence
Anne-Marie10 novembre 2015
Bravo, mille fois bravo! quel courage...
Les photos nous ont vraiment permis de vous suivre et ont renforcé l'envie de repartir vers ce pays si beau et si intéressant.
Les népalais nous attendent, c'est ce que me dit Chirring sherpa qui était notre guide au tour des Annapurnas.
Maintenant, guérissez-vous vite, reposez-vous et n'oubliez pas de nous dire comment vous allez.
A bientôt!
Anne-Marie

  
Annuler     Poster un commentaire
 

Fin de la première partie...la suite en 2016.