trek himalaya trek

Pour bien préparer votre saison de trek 2016 au Népal...

Pour bien préparer votre saison de trek 2016 au Népal...

Analyse pour la saison 2016....

Avant de vous faire partager plus en détail notre voyage, je voulais débuter par le Népal. Il était tout de même au centre de nos préoccupations.

pop-b49/g-traversee.nepal.yeti.2016.12.jpg

Comme vous le savez, cette année, le Népal a été touché par trois évènements :
- 2 séismes de forte amplitude
- 1 blocus de l'Inde, suite aux changements de la constitution népalaise

Tout cela a eu un fort impact sur la saison touristique de l'année 2015.
Pour ce qui est du trek et des expéditions, nous pouvons déjà supposer que 60% des touristes, toutes nationalités confondues, ont reporté leur visite dans ce pays.
Justifié ou pas, nous ne sommes pas là pour juger, il s'agit simplement d'une constatation.

Après le visionnage des terribles images relatives aux tremblements de terre, une seule conclusion s'imposait, le pays était complètement détruit !
Il faudrait donc attendre une complète reconstruction des infrastructures touristiques pour revenir visiter le Népal...
Mais la réalité fut tout autre...

line.gif

Si l'on survole l'ensemble du territoire népalais, et ce de l'Ouest vers l'Est, nous pouvons constater ceci :

1  Far West (Simikot – Jumla – lac Rara - Mugu)
Cette région n'a pas été touchée par les séismes. Toutes les infrastructures sont intactes et les possibilités de trek comme les expéditions sont toujours aussi nombreuses.

pop-b49/g-traversee.nepal.yeti.2016.1.jpg

2  Dolpo – Mustang
A Lo Mantang, quelques chortens ont été secoués ainsi que quelques rares bâtiments. Le Mustang a donc été épargné et n'attend plus que le retour du tourisme.
Le Dolpo reste quant à lui toujours aussi sauvage. L'absence de touristes n'a pas empêché les myriades de caravanes de commercer avec le Tibet. Un spectacle à découvrir au moins une fois dans sa vie de trekkeur...

pop-b49/g-traversee.nepal.yeti.2016.2.jpg
3  Annapurna –Naar –Phu (Saribung)
Les sentiers et hébergements de ces régions sont pleinement fonctionnels. L'isolement de Phu a permis de conserver une certaine authenticité à ce village du bout du monde. De nouvelles guest-houses ont fait leur apparition, permettant un meilleur confort dans cette région.
Nous vous conseillons, si le cœur vous en dit, de tenter le passage par le col du Saribung pour une approche plus complète des montagnes entre le Mustang et Phu...

pop-b49/g-traversee.nepal.yeti.2016.4.jpg
4  Manaslu – vallée de Tsum
Le nord du tour du Manaslu n'a pas été touché par les séismes. Par contre à partir de Namrung, il y a quelques changements dans l'itinéraire. Une portion de chemin qui longeait la rive gauche de la Budhi khola a été détruite et a disparu.
Il a été mis en place un itinéraire « bis » qui emprunte un ancien chemin conduisant à Uiya. Il faut tout de même noter que cet évitement nécessite d'avoir le pied sûr et surtout de ne pas être sujet au vertige.
Plus l'on se rapproche du bas de la vallée de la Budhi, plus les destructions se font remarquer. Les infrastructures d'hébergement ont été touchées de plein fouet et vont nécessiter de lourds investissements pour retrouver leur potentiel d'antan.
Le trek de la vallée de la Tsum qui permet d'être au plus proche des montagnes des Ganesh a quant à lui rouvert. De nombreux bâtiments ont été touchés, mais il est tout à fait possible, à nouveau, de randonner dans cette vallée secrète nichée entre l'Himal Chuli et le Ganesh Himal, loin des sentiers battus.
Ce trek nous mène sur les sentiers où auraient été aperçues les traces du légendaire Yéti...c'est vous dire.

pop-b49/g-traversee.nepal.yeti.2016.3.jpg
5  Langtang – Gosain Kunda
Le gouvernement n'a autorisé l'ouverture du Langtang que courant Novembre. C'est incontestablement la région de trek la plus touchée. Le village même de Langtang n'existe plus, il a été complètement rasé. Des avancées timides se mettent en place pour permettre le retour des habitants ainsi que la reconstruction de nouvelles capacités d'hébergement. Il va falloir attendre le printemps et les orientations que prendra le Parc National du Langtang pour présager de l'avenir touristique de cette magnifique vallée du Langtang.
Le trek des lacs de Gosain Kunda est 100% opérationnel, mais il faut prévoir, à ce jour, d'être en partie autonome pour l'hébergement. Plus vous descendez vers le sud, plus les dégâts sont importants et les destructions massives. Il faut aussi y inclure Thulo Syabru, où n'ont résisté que 3 hébergements...
Les chemins ont tous été viabilisés, dans un souci de sécurité.
Le trek « Tamang Heritage Trail » a lui aussi été très touché. Il va falloir attendre un peu pour qu'il puisse retrouver de sa superbe...

pop-b49/g-traversee.nepal.yeti.2016.7.jpg

pop-b49/g-traversee.nepal.yeti.2016.5.jpg
6  Rolwaling
Cette petite vallée qui permet de faire la jonction entre la région du Gaurishankar et le Khumbu a retrouvé toute sa splendeur. On ne peut pas en dire autant de la route qui permet de la rejoindre. Elle s'arrête prématurément à Jagat, après, elle est tout simplement détruite !
Simigaon, a été le village le plus touché. La place de camping existe toujours, mais les guest-houses et la gompa demandent à être entièrement reconstruites.
Le reste du trek est en bon état. Les hébergements sont debout et les portions de sentiers instables ont été consolidées. Ce trek reste toujours aussi complexe si l'on veut passer le Tashi Lapsa pour rejoindre Thame...

pop-b49/g-traversee.nepal.yeti.2016.8.jpg
7  Khumbu
Même si le Khumbu a été touché par le second tremblement de terre, les stigmates de celui-ci sont très peu visibles. Les reconstructions se sont enchaînées à un rythme effréné pour permettre aux touristes du monde entier de profiter pleinement des beautés de ce fief Sherpa. Le Khumbu est donc, lui aussi, 100% opérationnel.
Dans la même région, les treks du Mera Peak et des trois cols (Amphu Labsa, West col et Sherpani col) sont tout aussi exploitables.

pop-b49/g-traversee.nepal.yeti.2016.9.jpg
8  Makalu et Kangchenjunga
Nous rentrons dans deux secteurs qui n'ont pas été affectés par les tremblements de terre. Les hébergements ayant progressé en nombre, il devient encore plus aisé de parcourir ces magnifiques zones de trek, au pied de ces mythiques sommets...

pop-b49/g-traversee.nepal.yeti.2016.10.jpg
9  Régions moins connues...
Certaines régions, plus basses, sont un peu plus délaissées par le tourisme. Prenons l'exemple de l'Helambu.
Beaucoup plus touchées que ce que nous venons de décrire (en dehors du Langtang), les populations sont très enthousiastes lors de votre passage au cœur de leurs villages. Pour eux, c'est un signe fort qui prouve que nous ne les abandonnons pas...
Un trek du Manaslu au village d'Alampu est une bonne approche pour découvrir la vie népalaise en dehors des hautes vallées. Nous vous invitons donc à venir randonner dans ces vallées pour découvrir un Népal très humain...

pop-b49/g-traversee.nepal.yeti.2016.11.jpg

line.gif

En espérant avoir répondu aux questions que tout un chacun a été à même de se poser au lendemain de ces tristes évènements, nous souhaitons vous retrouver sur les sentiers et sommets dès la saison 2016.

Nous n'avons abordé que les secteurs liés au tourisme d'Aventure, mais cela ne minimise en rien toutes les vallées qui nécessitent encore votre aide pour une reconstruction, afin que la vie locale puisse reprendre son cours.
En attendant, je reste à votre disposition pour toutes demandes d'informations.

pop-b49/g-traversee.nepal.yeti.2016.13.jpg

Bon (futur) voyage...

laurent.neg.1tampon.yeti.bdef.final

Vous aimerez peut-être ....







 

2 comms   page 1/1
 
Keith28 août 2016
Bonjour Laurent,
J'ai lu avec intérêt tes commentaires sur les différents treks pour 2016. nous sommes déjà allé 2 fois au Népal avec ma femme et la dernière fois en 2014.
J'ai eu la joie de faire le Lantang/Gosaingunda/Helambu en Oct/Nov.
J'adore ce pays. Nous logeons à chaque voyage chez une famille à Kirtipur (près de KTM)
Nous partons en Avril 2017 avec nos 2 2 enfants ( 25 ans). Nous partirons avec eux faire un trek de 10 jours et ils repartiront.
En ce qui me concerne, comme je serais à la retraite, je n'ai pris qu'un billet aller.
Je compte faire un trek pour lequel le temps n'est pas un problème et faire de l'humanitaire pendant 3 semaines ou 1 mois pour aider.
Aurais tu des conseils pour l'un et l'autre des projets

A bientôt

Keith
Marie12 décembre 2015
Merçi Laurent pour ce retour et ces nouvelles qu'on attendait!.
C'est vrai que 4 mois c'est long et reprendre le cours "normal" d'une vie peut parfois être un peu compliqué.
C'est alors le prix à payer pour l'aventure!! Enfin, j'espère maintenant que tout va bien...et que vous avez été dignement fêtés, à votre retour, avec tous les honneurs (et les libations qui vont avec!) dus à votre statut de pionniers-aventuriers !!!

Ton état des lieux est très intéressant. C'est toujours la même chose...l'écart qui existe entre ce qu'on peut lire dans les médias et la réalité sur le terrain !
D'où la valeur de ton témoignage !

Tu évoques un trek qui va du Manaslu au village d'Alampu.
Pour mes premiers pas de randonneuse au Népal, c'est un trek qui pourrait peut-être m'intéresser.
Dans cette région du Népal, quelle est selon toi la meilleure période de l'année ?
Pour ce qui est de la durée tu l'évalues à combien de jours ?
Ce sont les premières questions qui me viennent...d'autres suivront...tes conseils me seront précieux.

A bientôt et bises

Marie

  
Annuler     Poster un commentaire
 

Pour bien préparer votre saison de trek 2016 au Népal...