trek himalaya trek

Traversée Népal, test bâtons Black Diamond Alpine Carbon Cork

Traversée Népal, test bâtons Black Diamond Alpine Carbon Cork

Test bâtons Black Diamond Alpine Carbon Cork...
Les bâtons de marche sont pour moi l'un des points centraux en trek.
Il ne me paraît pas envisageable de partir sans, avec un sac chargé.
La traversée du Népal n'échappe pas à cette règle.

Vous imaginez bien qu'avec 25kg sur le dos, sans bâton, si vous partez en déséquilibre, il va être impossible de se rattraper. J'ai horreur d'embrasser le sol avec cette charge.
Ils servent aussi pour ancrer la tente, se préserver de la vilénie de certains clébards...

Certains rétorqueront qu'ils ne sont pas nécessaires...
Oui, pourquoi pas, mais après le nombre d'années passées dans la nature, en montagne par exemple, je pense sincèrement que mes genoux me disent merci !
Vous allégez énormément la pression sur ceux-ci, en descente c'est primordial !

pop-b81/g-traversee.nepal.black.diamond.carbon.4.jpgModèle 2105...
line.gif

En tout cas, je voulais revenir sur ceux que j'ai utilisés durant cette traversée.
Il y a quelque temps je vous avais présenté les Trail de Black Diamond.
Je reste assez fidèle à cette marque, donc cette année ce sera les Alpine Carbon Cork.
Je les ai choisis pour leur légèreté et leur rigidité. Il fallait tout de même privilégier le poids pour avancer, mais la rigidité est aussi un plus.
Elle permet de garder un appui de bonne qualité, sans avoir la hantise du bâton qui lâche sous la pression.
En contrepartie, le carbone a la fâcheuse habitude de casser lors d'un choc...Il faut bien faire quelques compromis.

pop-b81/g-traversee.nepal.black.diamond.carbon.3.jpgUn système de blocage jamais pris en défaut, sur plus de 110 jours...

Comme précédemment, les embouts sont beaucoup trop longs...pourquoi les faire ainsi ?
Ils finissent irrémédiablement par casser, c'est vraiment casse-pied à la longue.
Tous les bâtons de marche ont la même faiblesse, il serait temps de réagir...

pop-b81/g-traversee.nepal.black.diamond.carbon.1.jpgToujours le même point faible...
line.gif
À part ce (gros) défaut, ils m'ont rendu tous les services que j'attendais, et c'est déjà pas mal.
Bien entendu, il y a eu un hic. Une grosse chute sur des pierres glissantes, mon tibia droit s'en souvient encore, a définitivement détruit l'un de mes bâtons.
Le carbone a lâché net me laissant la poignée en main...
C'est parti pour quelques jours avec un seul bâton...Il a fallu attendre le village de Sertung pour faire une réparation de fortune.
Réparation qui tiendra 51 jours, pas si mal, je trouve...

pop-b81/g-traversee.nepal.black.diamond.carbon.6.jpgRéparation d'une redoutable efficacité...

pop-b81/g-traversee.nepal.black.diamond.carbon.5.jpg
Je l'abandonnerai définitivement dans le dernier col avant Hongon, une dernière glissade dans la neige lui étant fatale...
Pour résumer :
  • Un excellent bâton trois brins
  • Grande robustesse
  • Défaut de la pointe, comme toujours
  • Système de fermeture FlickLock Pro sans faille...
  • 490gr la paire
  • Coût : 129€...

Il ne me reste plus qu'à trouver le nouveau modèle pour finir cette traversée ;-)...


laurent.neg.1tampon.yeti.bdef.final

Vous aimerez peut-être ....







 

0 comm   page 1/1
 

  
Annuler     Poster un commentaire
 

Traversée Népal, test bâtons Black Diamond Alpine Carbon Cork