trek himalaya trek

Traversée du Népal : rencontres...

Traversée du Népal : rencontres...

Vous avez été nombreux à suivre nos péripéties tout au long de notre traversée, et vous attendez avec impatience notre final pour cet automne.
Nous sommes prêts et la nouvelle carte sera en ligne d'ici peu...

Mais avant, je souhaitais vous parler de la partie de cette traversée qui me tient le plus à cœur : les rencontres.
Un voyage de 4 mois, ce n'est pas que des chemins et des cols, et tout ce qui va avec. C'est avant tout des rencontres, beaucoup de rencontres.
Vous connaissez ma passion pour la photo, alors si vous voulez combiner les deux, il faut suivre le bon chemin. Celui de s'intéresser aux autres.
Nous avons passé de longues journées sans âme qui vive, mais en voyageant durant une partie de la mousson, avant la désalpe, il a été possible de passer du temps avec ceux que l'on ne croise quasiment jamais.
En général, les treks se font au printemps et en automne. Deux saisons où les alpages sont souvent vides.
En été, il faut accepter de se faire rincer un peu, voire beaucoup, mais en contrepartie vous êtes généreusement invités à venir vous assoir dans les tentes.

pop-b89/g-traversee.nepal.ght.portrait.20.jpg

En effet,dans de nombreuses vallées isolées que nous avons visitées, nous étions les seuls étrangers à passer par là. Or les alpages ne sont pas des lieux de repli, il est dès lors tout à fait normal de prendre le temps de discuter avec celui qui passe.

Il faut imaginer être coupé du monde durant les quelques mois de l'alpage, alors quelqu'un qui passe est source d'informations, un étranger, encore plus.
En contrepartie, il faut se mettre un peu à la langue, parce que Bonjour et Merci...ce n'est pas suffisant. C'est un début qui incite à plus d'échanges.

pop-b89/g-traversee.nepal.ght.portrait.40.jpg

line.gif

En dehors des alpages les nuits passées chez l'habitant ont permis de rencontrer tout ce patchwork ethnique qui compose le Népal. Si vous êtes seul, il n'y a rien de plus simple que de demander si quelqu'un veut bien vous héberger. Il y aura toujours une personne que cela intéressera.
Ce n'est pas une habitude chez nous, il faut donc se bousculer un peu pour tenter cette nouvelle approche.
Mais quelle joie que de quitter pour un temps la tente et trouver un abri en dur et un feu ! Sans parler d'un bon repas fait maison....

Même en cette année où les tremblements de terre ont eu un énorme impact sur de nombreux villages, personne ne nous a repoussés. Bien au contraire, c'est avec les moyens du bord que nous avons été hébergés et nourris.

Après, il y a tous celles et ceux que nous avons croisés sur les chemins de cette traversée. Des personnes qui nous ont aidés à retrouver le bon axe, à vérifier un nom, à comprendre une pratique qui nous était étrangère.

pop-b89/g-traversee.nepal.ght.portrait.43.jpg

line.gif
Ce petit article n'a de sens que pour remercier toutes ces personnes que nous avons rencontrées.
A tous ceux qui vont à l'étranger, qui plus est au Népal, je vous incite à faire le premier pas et à aller vers toutes ces personnes qui bien souvent n'attendent que cela...

Continuez à voyager, mais changez un tout petit peu votre relation à l'autre pour vous enrichir mutuellement.

pop-b89/g-traversee.nepal.ght.portrait.47.jpg

Merci à toutes les personnes avec qui nous avons pu échanger durant ce voyage...

Pour en découvrir un peu plus c'est par ICI...

laurent.neg.1tampon.yeti.bdef.final

Vous aimerez peut-être ....







 

0 comm   page 1/1
 

  
Annuler     Poster un commentaire
 

Traversée du Népal : rencontres...